Union des maires de l'Oise
6, rue Jean-Baptiste Boyer
CS 40622
60 006 BEAUVAIS Cedex
Tél. 03 44 45 15 51
Fax : 03 44 45 02 05
 
Identifiant
Mot de passe
COMMUNIQUE DE PRESSE DE L'AMF - Mesures salariales dans la fonction publique: l’AMF demande à l’Etat une compensation financière intégrale pour les employeurs locaux - 25/03/2016
L’AMF a pris acte de la proposition de la ministre de la Fonction publique, Annick GIRARDIN, d’une augmentation du point d’indice de 1,2%.

Tout en reconnaissant la contribution des agents publics à une administration locale de qualité, les maires et présidents d’intercommunalité rappellent que cette mesure devrait coûter près de 650 millions d’euros en année pleine alors que les dotations de l’Etat connaissent une baisse drastique depuis 2015.
Cette mesure s’ajoute à la réforme PPCR (Parcours professionnels, carrières et rémunérations) dont le coût varie entre 371 millions d’euros (selon l’Etat) et 1,5 milliard d’euros (selon la Cour des Comptes).

Dans ces conditions, François Baroin, président de l’AMF, et André Laignel, 1er vice-président délégué, réaffirment que le plan triennal de réduction de la DGF doit être stoppé et que le taux de cotisation CNRACL doit baisser dans le cadre du transfert primes/points prévus par le protocole PPCR.

Ils demandent donc au Premier ministre l’ouverture très rapidement d’une négociation globale afin de compenser l’impact financier de ces mesures sur les budgets locaux déjà soumis à de très fortes contraintes.

Vous pouvez accéder au communiqué en cliquant sur le lien suivant : /userfiles/files/Cp_Augmentation%20du%20point%20d'indice_lAMF%20demande%20%C3%A0%20lEtat%20une%20compensation%20financi%C3%A8re%20int%C3%A9grale%20pour%20les%20employeurs%20locaux_18%20mars%202016.pdf


Cette mesure s’ajoute à la réforme PPCR (Parcours professionnels, carrières et rémunérations) dont le coût varie entre 371 millions d’euros (selon l’Etat) et 1,5 milliard d’euros (selon la Cour des Comptes).

Dans ces conditions, François Baroin, président de l’AMF, et André Laignel, 1er vice-président délégué, réaffirment que le plan triennal de réduction de la DGF doit être stoppé et que le taux de cotisation CNRACL doit baisser dans le cadre du transfert primes/points prévus par le protocole PPCR.

Ils demandent donc au Premier ministre l’ouverture très rapidement d’une négociation globale afin de compenser l’impact financier de ces mesures sur les budgets locaux déjà soumis à de très fortes contraintes.

- See more at: http://www.amf.asso.fr/document/index.asp?DOC_N_ID=14479&TYPE_ACTU=1#sthash.f2K2V2Qb.dpuf

Cette mesure s’ajoute à la réforme PPCR (Parcours professionnels, carrières et rémunérations) dont le coût varie entre 371 millions d’euros (selon l’Etat) et 1,5 milliard d’euros (selon la Cour des Comptes).

Dans ces conditions, François Baroin, président de l’AMF, et André Laignel, 1er vice-président délégué, réaffirment que le plan triennal de réduction de la DGF doit être stoppé et que le taux de cotisation CNRACL doit baisser dans le cadre du transfert primes/points prévus par le protocole PPCR.

Ils demandent donc au Premier ministre l’ouverture très rapidement d’une négociation globale afin de compenser l’impact financier de ces mesures sur les budgets locaux déjà soumis à de très fortes contraintes.

- See more at: http://www.amf.asso.fr/document/index.asp?DOC_N_ID=14479&TYPE_ACTU=1#sthash.f2K2V2Qb.dpuf
contact
-
liens utiles
-
plan du site
-
mentions légales